Achat maison individuelle : état des lieux des crédits immobiliers

Il a récemment été question de réduire le champ du crédit et ainsi d'exclure certains ménages malgré des taux toujours très bas. Face à l'inquiétude des futurs acheteurs, la Banque de France a réagi.
De plus, pour vous assurer d'avoir un prêt le moins chère possible et d'être prévenu des possibles aides, nous vous en parlerons aussi dans cet article.

Quand les banques souhaitent octroyer moins de crédits immobiliers

Depuis quelques années, les banques octroient de plus en plus de crédits immobiliers. Et pour cause, les taux sont à un niveau historiquement bas. La politique monétaire est favorable au crédit et de nombreux ménages ont vu ici l'opportunité de faire un achat maison individuelle.

Mais, si le taux baisse, les ménages ne sont pas plus riches pour autant. Ainsi, la durée des crédits a augmenté au fil des années pour atteindre en moyenne 20,5 ans en 2019. De même, depuis 2015, on note une augmentation de 5 points des taux d'endettement supérieurs à 33 %. Certes, le taux d'endettement n'est qu'une valeur indicative, notamment pour les ménages les plus aisés pour lesquels on prend aussi en compte le reste à vivre. Pour autant, les banques ont vu un risque de non remboursement des crédits.

La Banque de France se pose en garde-fou

Certes, la Banque de France a affirmé qu'elle consentirait à autoriser les banques à prêter pour un achat maison neuve. Pour autant, elle a insisté sur le fait que celles-ci devaient garder raison et respecter les règles : ne pas accorder un crédit à des personnes qui s'éloignerait de manière trop importante du taux d'endettement de 33 % afin de s'assurer qu'elles seront en mesure de rembourser et ne pas excéder 25 ans.

Ainsi, la Banque de France souhaite protéger les ménages et non les exclure du crédit. Pas d'inquiétude donc, si votre dossier répond aux exigences de la Banque de France, vous allez pouvoir faire construire maison sur mesure.

 
Quelques astuces pour obtenir facilement un prêt moins chère

Voici quelques conseils que nous vous donnons pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Avoir un profil irréprochable : Pour rassurer les banques et vous permettre de négocier le taux d'intérêt de votre crédit immobilier pour votre achat maison sur mesure, il est préférable d'avoir des comptes parfaitement gérés. Les banques attribuent des notes à leurs clients, mieux vaut être dans le peloton de tête pour négocier, voire menacer de partir ! Aussi, est-il préférable de ne jamais avoir de découvert, d'avoir une gestion irréprochable, de prouver que vous êtes capable d'économiser, etc.
  • Constituer un apport : L'apport est essentiel pour faire baisser le coût du crédit et donc le prix maison individuelle. En effet, un apport, ne serait-ce que de 10% du prix maison neuve, permet de limiter le montant emprunté. Moins vous empruntez, moins vous payez d'intérêts, c'est mathématique.
  • Négocier les frais : Souscrire un crédit immobilier, c'est aussi payer de nombreux frais. Il y a les frais de dossier, les assurances, les garanties, etc. Bref, ça ne s'arrête jamais. Tout ceci peut être négocié afin de limiter le coût de votre prêt immobilier.
  • Prendre un courtier immobilier : La solution la plus efficace, bien sûr, reste de faire appel à un courtier immobilier. Ce professionnel sait négocier au mieux selon votre profil et connaît les grilles de taux des banques. De plus, au-delà de son effet sur votre taux d'intérêt, il pourra jouer sur votre assurance emprunteur qui représente une part importante de votre crédit. Que vous soyez en pleine forme ou que vous ayez des problèmes de santé, il saura trouver l'assurance qui correspond à votre profil.


Le lieu d'acquisition a un grand impact sur le crédit final alloué 

En septembre 2019, les taux sont extrêmement bas. Ainsi, vous pouvez faire un achat maison bois à un taux très attractif (0,92 % sur 15 ans, 1,08 % sur 20 ans et 1,33 % sur 25 ans). Cela stimule le marché immobilier et permet ainsi à de plus en plus de ménages de concrétiser leur projet de devenir propriétaire. Mais tous les Français ne sont pas égaux face aux taux d'intérêt comme nous allons le voir.
Si les taux d'intérêt baissent depuis quelques années maintenant, le 4e trimestre 2019 ne fait pas exception avec des taux avantageux. Mais ce taux sera différent selon que vous habitez à Lille, à Paris, à Marseille ou à Lyon.
Les meilleurs profils peuvent ainsi bénéficier de conditions assez incroyables pour faire baisser de manière conséquente le prix maison individuelle.
Attention, si ces taux font rêver, ils ne s'adressent pas à tous. En moyenne, selon Vousfinancer.com, cela concerne les ménages ayant fait un achat maison sur mesure à un prix élevé, gagnant plus de 15 000 € par mois et ayant un apport conséquent.



Dernière bonne nouvelle : le PTZ est prorogé ! 

En effet, en 2020, pour votre achat maison neuve, vous allez pouvoir profiter du PTZ dans les mêmes conditions qu'en 2019. Le gouvernement avait souhaité supprimer le prêt à taux zéro dans les zones B2 et C pour l'acquisition d'un logement neuf :
Ceci semblait être acté à la fin de l'été 2019. Or, coup de théâtre à l'automne, les députés ont voté le maintien à l'identique du PTZ en 2020.
Par conséquent, nous avons :

- en zones A bis, A et B, le montant est de 40 % de l'opération. Un plafond est appliqué selon la localisation du logement et le nombre d'occupants ;
- en zones B2 et C, le montant du PTZ pour un logement neuf est de 20 %. Là encore, un plafond est appliqué selon les mêmes conditions.

Cependant, l'APL accession n'est pas reconduite. Cette aide permettait pourtant à de nombreux ménages modestes de faire l'acquisition de leur résidence principale.

0
Construction maison individuelle : et si on faisai...
Comment bien choisir le locataire de son achat mai...

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.socoren.com/

Les cookies vous garantissent la meilleure expérience sur notre site. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. + infos