Faire construire une piscine : les formalités pour installer une piscine

Faire construire une piscine n'est pas un acte anodin. Vous devrez respecter certaines formalités mais aussi des règles essentielles de sécurité.

Les piscines de moins de 10 m²

Cette première catégorie est la plus simple à gérer. En effet, si vous décidez de faire une piscine pour votre construction maison neuve, la piscine de moins de 10m² n'implique pas d'aller en mairie pour faire une demande d'autorisation de travaux ou de permis de construire.

Les piscines entre 10 m² et 100 m²

Cette fois, la donne change. Si vous envisagez pour votre création maison individuelle de faire construire une piscine enterrée de 10 m² à 100 m² ou même une piscine hors sol de cette surface, alors vous devrez faire au préalable une déclaration de travaux. Cela concerne les piscines non couvertes et les piscines dont l'abri n'excède pas 1,80 m de haut. Ne mentez pas sur la taille, la mairie a tout à fait le droit de venir vérifier que votre réalisation est conforme à la demande initiale.

Les piscines de plus de 100 m²

Un permis de construire sera nécessaire si vous souhaitez faire installer une piscine de plus de 100 m². Mais c'est également le cas, même si la surface de votre piscine est inférieure, si votre piscine est couverte ou si elle dispose d'un abri de plus d'1,80 m de haut. De même, tout local technique de plus de 20 m² doit faire l'objet d'une demande de permis de construire.

Quid de la sécurité ?

Sachez qu'en France, toute piscine enterrée doit disposer d'un dispositif de sécurité. Il peut s'agir d'une protection telle qu'une barrière, d'un système d'alarme, d'une couverture ou d'un abri.

Pour être certain de réaliser une piscine tout en respectant les règles en vigueur, contactez votre constructeur maison sur mesure.

 Quel prix pour faire construire une piscine ? 

Les piscines hors-sol : Si vous ne souhaitez pas alourdir le prix maison neuve, la piscine hors-sol est sans conteste la solution. Plus simple à installer et ne nécessitant pas de faire intervenir un terrassier, elle s'avère bien moins chère qu'une piscine enterrée. Cela peut aller de la piscine autoportante qui se gonfle à la piscine en kit que vous pourrez décorer d'une terrasse en bois.

Les piscines enterrées : La piscine enterrée coûte beaucoup plus cher mais elle apportera un vrai plus à votre construction maison individuelle. Cette fois, le choix est infini, à vous d'imaginer la forme de votre piscine, ses éléments de décoration, sa longueur selon votre espace et votre budget, etc. Vous pourrez imaginer une piscine plus profonde et investir dans un plongeoir pour le plaisir des petits et des grands.

Les piscines à débordement : Le cachet tout particulier de la piscine à débordement séduit de plus en plus. Ici, l'eau s'écoule en continu vers un bac tampon où l'eau est filtrée puis aspirée pour repartir dans le bassin. C'est élégant, c'est original, mais cela coûte 20 à 30 % plus cher qu'une piscine enterrée classique.

Les piscines naturelles : Pour votre création maison bois, on peut imaginer une piscine naturelle qui conserve cet esprit d'authenticité. Ses bassins de filtration ou des plantes permettent de rendre l'eau plus pure. Moins coûteuse au quotidien, elle présente un prix d'achat parfois dissuasif, autour de 50 000 €.

Est ce que je dois déclarer la construction de ma piscine ?

La nature et l'obligation de déclaration vont dépendre de différents paramètres. Si vous avez décidé d'installer une piscine hors sol ou enterrée de moins de 10 m², vous n'avez pas de déclaration à effectuer. Attention toutefois, il existe une exception à cette règle. Si vous vous trouvez dans une zone protégée, cette fois, vous devrez faire une demande préalable. De même, il se peut que le plan local d'urbanisme impose une déclaration, n'hésitez pas à vous renseigner en mairie pour en savoir plus sur les démarches à effectuer pour l'installation de la piscine de votre construction maison neuve. Si votre bassin fait entre 10 et 100 m², vous devez effectuer une demande préalable en mairie. Enfin, si vous envisagez pour votre construction maison individuelle une piscine de plus de 100 m², cette fois, il est nécessaire de faire une demande de permis de construire.

 Que se passe-t-il si je ne déclare pas ma piscine ?

Vous pouvez faire ce choix, mais c'est un risque dans la mesure où il est obligatoire de déclarer la piscine de sa création maison bois. Si vous n'avez pas fait de demande préalable, si vous n'avez pas demandé de permis de construire, si vous n'avez pas respecté celui-ci ou si vous avez construit votre piscine malgré un permis refusé, vous risquez une amende entre 1 200 € et 300 000 €, le risque est tout de même important. De plus, le tribunal pourrait tout simplement vous obliger à détruire la piscine, mieux vaut respecter les règles, d'autant qu'avec les nouvelles technologies, il est simple de savoir qui a une piscine.

 L'entretien de la piscine lorsque vous êtes locataire ou propriétaire 

Si vous êtes propriétaire d'une maison individuelle et que vous avez fait le choix de construire une piscine, faisons un tour d'horizon des règles à respecter en matière d'entretien de celle-ci.

 Les gros travaux à la charge du propriétaire

Les règles en matière de location sont extrêmement simples. Concrètement, un propriétaire doit prendre en charge les travaux les plus importants et les plus coûteux de la construction maison neuve. Ceci semble logique puisqu'à terme, la maison lui appartiendra toujours, c'est donc lui qui est responsable et qui tirera un bénéfice de la maison et de ce qui la compose. Par exemple, un locataire n'a pas à changer une fenêtre puisque celle-ci ne lui appartiendra jamais. Dans le cadre de notre histoire de piscine, il en va de même. S'il y a une fuite au niveau du bassin, si la pompe est défectueuse, bref, si la piscine évoquée dans le bail n'est pas dans un état satisfaisant et ne permet pas au locataire d'en profiter pleinement, alors le propriétaire est tenu de faire les réparations.

 L'entretien à la charge du locataire

Vous avez demandé à votre constructeur maison individuelle d'installer une piscine dans votre maison ? Sachez que le locataire est aussi responsable de cet équipement. C'est lui qui doit veiller à ce que l'eau soit propre, que les feuilles mortes soient retirées, que le bon fonctionnement de la piscine de votre construction maison individuelle soit assuré. Il s'agit du petit entretien, mais il a malgré tout une importance primordiale pour la pérennité de votre piscine. Vous devrez donc indiquer à votre locataire la marche à suivre pour vous assurer que vous retrouverez votre piscine en parfait état.

0
Quelles fenêtres et volets choisir pour la constru...
Les modalités à savoir pour louer sa maison indivi...

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.socoren.com/

Les cookies vous garantissent la meilleure expérience sur notre site. En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. + infos